Cette installation murale est composée d’une image photographique de 200 x 300 cm sur laquelle est intégrée une lampe murale de 45 x 300 cm. La lampe est formée de huit plaques en porcelaine translucide, rétro-éclairées par des LED. Ce travail est le fruit d’une collaboration avec mon mari Christophe Dutoit, photographe professionnel.baudelaire-gris

Allier la céramique à l’œuvre de Baudelaire

L’image représente une fleur géante composée d’une multitude de pliages en papier, réalisés à partir des pages déchirées de mon recueil Les Fleurs du mal. Ma fleur, dont les pétales légers semblent s’envoler dans une lumière chaude, est une interprétation de la vision envoûtante et irréelle dont Baudelaire est à la quête dans son poème L’invitation au voyage. Dans la profonde nuit du spleen, l’idéal devient source de lumière.

Allier la porcelaine à la lumière

Mon travail s’inspire de la technique de la lithophanie qui consiste à reproduire une image par translucidité sur une plaque de porcelaine. Sur mes plaques en paperclay (mélange de porcelaine de Limoges et de fibres de papier), je transpose les nuances de l’image en travaillant avec des pochoirs l’épaisseur de la porcelaine. Plus la couche est fine, plus la surface illuminée est claire et translucide. Plus la couche est dense, plus la zone est foncée. J’expérimente ainsi la transformation d’une image photographique en la reproduisant avec des procédés céramiques, questionnant alors la représentation et la matérialité de ces images.

Allier la terre au papier

Pour ce travail, je souhaite travailler le motif ornemental, avec un système de répétitions qui évolue au gré de sa multiplication, à l’inverse d’un simple copier-coller. Les techniques liées au papier – pliage (origami) et découpage – se sont imposées dans mon approche, car mes plaques de porcelaine crue ont une texture très proche du papier, en raison de la présence de fibres de cellulose. La photographie imprimée sur le mur
à l’arrière de la lampe conserve la mémoire d’une étape de travail (la prise de vue de mes papiers pliés qui a servi de matrice au découpage de mes papiers-pochoirs). Alors que mes plaques de porcelaine représentent un niveau d’abstraction plus élevé, qui l’éloigne encore du motif de base.

En effet, j’espère que cette corolle de pétales soit une passerelle vers la fiction, l’imaginaire et le rêve, ainsi que le permet la littérature. Et atteindre ce sentiment de luxe, calme et volupté.

 

  • Share: